LA NAVE DEL OLVIDO

Nico Ruiz Benavides

Débat

KARNAWAL

Juan Pablo Félix

Gala fermeture

Peliculatina 2021

9e Edition

Une édition sous le signe de l’émancipation

Au XIX siècle, la notion d’émancipation et d’indépendance économique se sont trouvées intrinsèquement liées ; l’une étant considérée comme la condition sine-qua-non de l’autre. Ainsi la disparition de l’aliénation économique devait entrainer dans son sillage la disparition de toutes les autres : celle des colonies, des peuples colonisés, des cultures, des ouvriers esclaves, des femmes, des enfants, des individualités brimées etc.

Aujourd’hui la position de nos sociétés est plus mitigée. L’indépendance économique est une composante de l’émancipation mais les conflits sociaux ne s’arrêtent pas là. Au delà de l’exploitation économique des travailleurs, des peuples, des femmes, des enfants, nous nous heurtons à la problématique du vivre ensemble, des revendications identitaires et du manque de reconnaissance réciproque au sein de ce monde de plus en plus diversifié .

Pour sa 9ème édition Peliculatina abordera donc le thème de l’émancipation ou plutôt, des émancipations, à travers un éventail de 17 films de fiction et (des) documentaires latino-américains et ibériques. Un thème particulier qui prend toute son ampleur en cette difficile période, qui voit le tissu social, socioculturel et le milieu associatif, ébranlés par la pandémie du COVID-19.

Mais de telles périodes sont aussi les temps de tout les possibles. A l’instar de Nicolas Condorcet qui lui juge : “La crise nécessaire dans le mouvement graduel de la société vers son perfectionnement absolu” nous devrions considérer les évènements actuels comme étant porteurs de nouvelles possibilités pour aller vers un monde meilleur.

Il serait donc plus que bénéfique de dresser un bilan de la situation actuelle ; une sorte d’état des lieux de nos sociétés, afin de contribuer à leur reconstruction sur des bases saines et solides.

Pour ce faire Peliculatina du 9 au 21 novembre 2021 nous plongera dans toutes ces quêtes de liberté à travers trois grands axes pour approcher ce monde Latinoaméricain et Ibérique.

L’axe citoyen: Mouvement Ola Verde en Argentine pour la légalisation du droit à l’avortement. Contestations sociales au Chili contre les inégalités. Contestations en Colombie et au Brésil contre les violations de droits humains… Réclamations pour un meilleur accès à l’éducation, un meilleur environnement, une bonne gouvernance….

L’axe genre: Qu’en est-il des droits de la communauté LGBT dans le monde Latino-Américain ? Ceux des femmes ? Du droit à l’avortement ? De l’égalité des chances ?

L’axe générationnel: La place du troisième âge dans un système socio-économique régi par sa vision de rentabilité jeuniste de la société ?

Où en est-on avec la discrimination par l’âge ?